Olivier Montmory Ténor

Né à Chartres, Olivier Montmory découvre le chant jeune garçon et chante, notamment, le solo soprano de la messe composée par son arrière-grand-père. Il commence sa formation vocale au Conservatoire de Musique de Lucé (Eure-et-Loir) et, parallèlement, il apprend les bases du piano avec sa grand-mère. Puis, au Conservatoire de Gagny, dans la classe de Jean-Louis Calvani, il obtient un CEM avec mention Très Bien à l’unanimité et les félicitations du jury. Il entre au Conservatoire Nationale Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Gerda Hartmann. Par la suite, c’est en Italie qu’il se perfectionne auprès du ténor Eugenio Fogliati.

Il complète son cursus en participant aux master-class données par Françoise Pollet, Robert Massard et Rockwell Blake. Ces dernières années il a travaillé avec le ténor Jean-Bernard Thomas et le baryton Juan-Carlos Moralès. Désormais il se prépare auprès de Philippe Madrange de l’Opéra de Paris.

Olivier se produit régulièrement pour des concerts d’opéra et d’oratorio. On a ainsi pu l’entendre récemment dans des oeuvres telles que le Dixit de Vivaldi, la messe Ste Cécile de Gounod, le Te Deum de Bruckner, les messes en Ut mineur et de Requiem de Mozart, la Messa di Gloria de Puccini, le Stabat Mater de Rossini ou bien encore dans des cantates de Bach.

En studio, il enregistre le rôle de Pitou dans l’opérette « Le château à Toto » de J.Offenbach (édition Emas).

Sur scène, il débute sous la baguette d’Emmanuelle Haïm dans « Le Couronnement de Poppée » au CNSM. Après ses études, il chante avec l’Orchestre Nationale de Lille en incarnant Nathan lors de la création de « Là-bas peut-être » (Graciane Finzi) sous la direction de Fayçal Karoui, qui l’invitera ensuite à se produire avec l’Orchestre de Pau Pays du Béarn.

Depuis, il a interprété Almaviva (Le barbier de Séville) au festival d’opéra des Landes, entre autres, Nadir (Les pêcheurs de perles) au théâtre de Nimes, Pâris (La belle Hélène) au festival d’Aix-les- Bains, Alfredo (La Traviata) mis en scène par Frédéric Lhuillier, Rodolfo (La Bohème), Camille de Coutençon (La veuve Joyeuse) à Castres dans une mise en scène de Jack Gervais, Gontran (Les mousquetaires au couvent) et Pomponnet (La fille de Mme Angot). Il a également chanter des rôles tels que un homme d’arme et un prêtre (La flûte enchantée) ainsi que Borsa (Rigoletto); Jack (Rip); Nathanaël et Spalanzani (Les Contes d’Hoffmann); Remendado (Carmen); D’Estillac (La Veuve joyeuse); Parpignol (La Bohème).

Parmi les projets à venir, on notera un récital « Mozart » à Pézenas, des concerts viennois à Orange, Arcachon et St. Germain-en-Laye. Olivier ira également en Suisse pour un spectacle « Viva Offenbach », à Mérignac où il interprêtra Alfred dans « La chauve-souris » de J. Strauss, puis à Toulouse pour y incarner Fritellini dans « La mascotte » de E. Audran.